A propos

20171002 Edwige Herchenroder ©www.ledroitperrin.com -9090

‘Ce piano est d’une poésie éloquente, celle-là même qui sait faire résonner la musique après le dernier son et le dernier souffle.’

Avant-Scène Opéra, Récital à la Philharmonie de Paris

‘Le piano enchanteur de la jeune Française Edwige Herchenroder apporte à ce programme toute la magie et la poésie requises.’

Resmusica, Disque Nocturnes

‘L’accompagnement attentif et varié de Edwige Herchenroder est un régal,offrant un tapis de sonorités à se damner’

Classica, Disque Nocturnes

‘On est conquis par la délicatesse et la magnifique sonorité de Herchenroder’

Diapason, Disque Nocturnes

Edwige Herchenroder a joué en récitals à la Philharmonie de Paris, au Festival d’Aix en Provence, à l’Opéra de Lille, à l’Auditorium St Pierre des Cuisines à Toulouse, à l’Auditorium du Petit Palais de Paris, à la Fondation Royaumont, à Londres au Wigmore Hall, Royal Academy of Music, St John’s Smith Square, Institut Français, King’s Place, Victoria and Albert Museum, Oxford Lieder Festival, à Reykjavik et à Istanbul auprès de Stéphanie D’Oustrac, Eléonore Pancrazi, Jodie Devos, Rupert Charlesworth, Andri Bjorn Robertson, Kitty Whately, Andrea Hill, Sonia Grané, Victor Sicard, Rachel Kelly, Catherine Trottmann, Emanuelle de Negri, Edwin Crossley-Mercer.

Ses engagements en tant que pianiste chef de chant comprennent la production Pelléas et Mélisande de Claude Debussy avec Garsington Opera en Angleterre dans la mise en scène de Michael Boyd dirigée par Jac van Steen, celle de Pierre Dumoussaud et de Eric Ruf à l’Opéra Rouen Normandie, Le barbier de Séville au festival Ticino Musica en Suisse et également aux Soirées lyriques de Sanxay dirigée par Marc Leroy-Calatayud dans la mise en scène de Pierre-Emmanuel Rousseau, Point d’Orgue de Thierry Escaich sur une livret de Olivier Py à l’Opéra de Bordeaux puis à l’Opéra de St Etienne dirigé respectivement par Pierre Dumoussaud et Giuseppe Grazioli, Les Noces, Variations d’après Le Nozze di Figaro à l’Opéra de Lille sur une musique de Arthur Lavandier, en Italie au Donizetti Festival dans La fille du Régiment avec Michele Spotti à la direction et Luis Ernesto Donas à la mise en scène, et L’ange de Nisida ouvrage pour la première fois mis en scène, ici par Francesco Micheli et sous la direction de Jean-Luc Tingaud. Au Dutch Nationale Opera à Amsterdam, elle joue la version de Benjamin Britten arrangée pour deux pianos aux côtés de Roger Vignoles Les Mamelles de Tirésias de Francis Poulenc dans la mise en scène de Ted Huffman et Zach Winokur. A Pékin, on la retrouve au Beijing Music Festival / Coproduction Festival d’Aix en provence à l’occasion de la reprise de la production de Robert Carsen Le Songe d’une nuit d’été de B.Britten, à l’Opéra de Massy dans La Fée de/et dirigé par Dominique Spagnolo, Cosi fan tutte de Mozart avec Jackdaws Musical Trust. Elle rejoint la troupe des Variétés Lyriques sur le spectacle Une petite flûte enchantée d’après Die Zauberflöte et sur La Finta Giardiniera de Mozart (Théâtre de Roanne) aux côtés des Frivolités Parisiennes. Elle prend la direction musicale de la nouvelle production de lEnfant et les Sortilèges de Maurice Ravel/Colette avec Jeune Opéra de France en tournée depuis janvier 2017 (Opéra de Roanne, Opéra de St Étienne, Scène national du grand Châlon etc.) et d’ Il était une fois d’après Cendrillon de Massenet mis en scène par Nathalie Spinosi pour le Festival des Voix Mêlées (93).

Edwige Herchenroder se spécialise dans le coaching du répertoire vocal français en travaillant pour le Jette Parker Young Artist programme du Covent Garden (ROH) à Londres : La Tragédie de Carmen Bizet/Constant, la nouvelle production du Royal Opera Ballet Les Enfants Terribles de Philip Glass d’après la nouvelle de Jean Cocteau par le chorégraphe Javier de Frutos sous la direction musicale de Timothy Burke, avec English Touring Opera (Iphigénie en Tauride de Glück mise en scène par James Conway et dirigé par Martin André), et Royal Academy Opera : Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach par Gareth Hancock et Martin Duncan, Cendrillon de Jules Massenet par Gareth Hancock et Christopher Cowel; et également en Italie au Teatro Regio di Parma avec Carmen mise en scène par Silvia Paoli dirigée par Jordi Bernacer. 

Elle collabore avec l’Orchestre de chambre de Paris (Concert Natalie Dessay et Stella Grigorian et Orchestre de chambre de Paris), l’Orchestre National d’Ile De France (concert au Festival Saint-Denis) et le Choeur Les Éléments sous la direction de Joel Suhubiette.

Edwige Herchenroder est Pianiste Lauréate HSBC de l’Académie du Festival d’Aix en Provence, le disque ‘Nocturnes’ avec le ténor Rupert Charlesworth est sorti en 2015 chez Ziz Zag Territoires – Outhere music. Elle a accompagné la mezzo soprano Stéphanie d’Oustrac lors du concert d’ouverture du Festival des Artscènes 2016. Elle a joué l’intégrale des mélodies de Duparc avec la soprano Emmanuelle de Negri et le baryton-basse Edwin Crossley-Mercer au Festival d’Aix en Provence en juillet 2017 et elle a rejoint Tabea Zimmerman et la mezzo-soprano Andrea Hill pour un récital voix, alto et piano lors de l’édition de 2018. Elle participe à la création d’un spectacle musical d’après la correspondance de Pauline Viardot (Viardot, la Liberté mis en scène par Côme de Bellescize) pour le Festival d’Aix en Juin, et y joue par ailleurs aux côtés du ténor Rupert Charlesworth (récital Nocturnes), de la mezzo-soprano Kitty Whately et de la comédienne Dominique Blanc (concert lecture Autour de Skakespeare), du baryton basse Andri Björn Robertsson (récital D’Amour et de Mort) lors des éditions 2014, 2015 et 2016.

Edwige Herchenroder a effectué ses études pianistiques avec Eric Vidonne au Conservatoire de Paris (rue de Madrid / Conservatoire du 10ème) et à l’Ecole Normale de musique de Paris, avant d’intégrer le Master accompagnement vocal et direction de chant avec Audrey Hyland et Malcolm Martineau à la Royal Academy of Music de Londres. Elle se perfectionne auprès de Graham Johnson, Jonathan Papp, Christopher Glynn, Julius Drake, Roger Vignoles, David Selig, Helmut Deutsch, Umberto Finazzi, Agnès de Brunhoff  au CFTA (Technique Alexander). Elle se forme à la direction d’orchestre auprès de Alexandre Bloch et à la direction de choeur avec Catherine Simonpietri. Elle participe à une masterclasse pour femmes cheffes d’orchestre au Young Artist Program du Royal Opera House à Londres.

Elle est sélectionnée pour participer aux masterclasses du Young Songmaker’s Almanach, à la Solti Peretti repetiteur Accademia en Italie, au Britten-Pears Young artist program à Aldeburgh, aux Samling Arts Foundation masterclasses à Newcastle, à l’Académie du Festival d’Aix en Provence, au Dutch National Opera Young Artist Program, aux formations de la Fondation Royaumont, et elle a accompagné à ces occasions les masterclasses de Nathalie Dessay, Barbara Bonney, Ann Murray, Angelika Kirschlager, Felicity Lott, Joan Rodgers, Mireille Delunsch, Patricia Macmahon, Leontina Vaduva, Dawn Upshaw, Pamela Bullock, Sarah Walker, Isabelle Vernet, Annick Massis, Stéphanie d’Oustrac, Thomas Allen, Jean-Philippe Lafont, Anthony Legge, Laurent Naouri, Alain Buet et Malcolm Walker.

Edwige Herchenroder est lauréate du Elena Gerhardt Lieder Accompanist Prize, et du 1er prix Oxford Lieder 2011 Young Artist avec la soprano Sónia Grané. Elle est nommée Royal Academy of Music Hodgson Fellow en 2011, et créa à cette occasion une série de concerts de mélodies françaises à Londres en partenariat avec l’Institut Français.

Edwige Herchenroder enseigne la Diction lyrique française et l’Etude de rôles d’opéra à l’Ecole Normale de musique Alfred Cortot.

Ses prochains engagements comprennent notamment la production La Périchole au Théâtre des Champs Elysées sous la direction de Marc Minkowski mise en scène par Laurent Pelly.

***