Actualités

CRITIQUE RÉCITAL AU FESTIVAL D’AIX EN PROVENCE

tabea-zimmermann606931053.png

Un très beau retour de Jocelyne De Nicola de notre récital ‘L’Alto à l’honneur’ au Festival d’Aix en Provence en juillet dernier avec l’altiste Tabea Zimmerman et la mezzo-soprano Andrea Hill.

« Dans une seule voix, les trois artistes mêlent élégance du son et interprétation délicate. Il est impossible de dire comment on peut arriver à une telle communion de style et de perfection. Le toucher de la pianiste, le son velouté de l’alto venu d’ailleurs et la beauté du timbre de la voix dans cette version toute féminine, ce n’est pas une leçon de musique, c’est la musique faite femmes, un moment de communion comme on en rencontre peu. « 

Pour lire l’article dans sa totalité c’est ici

[08.09.2018]

CONCERT AU FESTIVAL D’AIX EN PROVENCE

Je suis heureuse et honorée de retourner jouer au Festival d’Aix en Provence, cette fois aux côtés des magnifiques Tabea Zimmerman et Andrea Hill dans un programme alto, mezzo-soprano et piano (Brahms, Loeffler, Kodaly, Liszt…)

Informations ici

[29.06.2018]

L’ENFANT ET LES SORTILÈGES AU THÉÂTRE DE ROANNE

5 représentations dans le magnifique théâtre de Roanne, bijoux d’opéra de Charles Garnier. Nous étions heureux !

Un joli retour du Progrès :

‘La vingtaine de professionnels et autant d’enfants du conservatoire ont livré une prestation aux superbes costumes. La magie des décors et de l’histoire, que soulignaient la mise en lumière et les voix, a plongé tout le public dans un univers lyrique aussi profond que léger. Un très beau moment et un projet audacieux de grande qualité, très abouti, salué par une salle conquise et à revoir encore ce vendredi et samedi.’

[27.05.2018]

LOVE’S HERALD RECITAL AVEC THEODORA COTTAREL

13908236226_d676d84129_b1

Théodora Cottarel présentera son nouveau récital au Nocturnes de l’Aude le 26 janvier prochain et j’aurai le plaisir de l’accompagner lors de ce voyage musical dans l’œuvre de William Shakespeare ! Ce programme sera repris à l’automne 2018 à Londres et à Paris.

‘Shakespeare a créé un univers intemporel et mystérieux, inspirant les musiciens les plus célèbres à écrire de superbes Lieds inspirés de son œuvre. « Love’s Heralds » est construit autour de cet univers (et plus précisément des trois oeuvres suivantes : Hamlet, Roméo et Juliette, et La Nuit des Rois). Alliant monologues des textes originaux et mélodies composées ultérieurement sur ces textes, le spectacle est composé de trois vignettes qui chacune entraine les spectateurs à partager les périples
d’un personnage légendaire.’ Théodora Cottarel

[20.12.2017]

L’ENFANT ET LES SORTILÈGES LA TOURNÉE CONTINUE

indext.jpg

Prochaines étapes de la tournée de l’Enfant et les Sortilèges de Maurice Ravel d’après Colette dans la version pour orchestre de chambre de Didier Puntos  : Opéra de St Etienne (20, 21 décembre), Théâtre de St-Lô (10 avril) et Théâtre de Roanne (24 au 26 mai 2018 )! Informations

[20.10.2017]

CENDRILLON DE MASSENET AU RNCM

indexe.jpg

Cette automne direction Manchester pour rejoindre le chef d’orchestre Martin André qui dirigera la nouvelle production de Cendrillon de Jules Massenet avec les étudiants du Royal Northern College of Music mise en scène par Olivia Fuchs. Représentations du 6 au 16 décembre 2017. Informations

[15.07.2017]

 

CRITIQUE LES ENFANTS TERRIBLES

LES ENFANT TERRIBLES, Dancers; Zenaida Yanowsky,        Paul;  Edward Watson,         Lise_School Boy; Gemma Nixon,         Lise_Agathe_Dargelos; Clemmie Sveaas,         Paul_School Boy_Michael; Jonathan Goddard,         Paul_School Boy ;Thomasin Gülgec, Paul_School Master; Thomas Whitehead Singers; Jennifer Davis,        Dargelos_Agathe;  Emily Edmonds,         Gerard; Paul Curievici,         Paul; Gyula Nagy,          Lise; Jennifer Davis, Piano; Kate Shipway,         Grant Green,         James Hendry Choreography; Javier De Frutos,

Je suis très heureuse d’avoir participé à la préparation la nouvelle production des Enfants terribles de P. Glass d’après la nouvelle de J. Cocteau avec le Royal Opera Ballet et les chanteurs du Young Artist programm. Un vrai challenge de diction dans cette œuvre aux personnages versatiles, acerbes et fantaisistes. Un beau retour de ce travail dans Theartsdesk.com :

‘For this is an opera made entirely of recitative: there are no choruses, no duets – this is as close to natural conversation as opera gets. What’s more, the singers’ excellent diction makes it possible for viewers with a modest grasp of French to follow the gist without constantly having to scan the top of the proscenium for the translation.’

Article complet

[04.04.2017]